Au Centre Eurêka, on trouvera l’aide nécessaire pour faire le point et relancer sa carrière ou simplement
pour retrouver un emploi.

On y expérimentera les techniques et les subtilités nécessaires pour bien faire sa place sur le marché du travail. On y trouvera d’autres personnes qui, comme soi, ont 40 ans ou plus et ont été confrontées aux obstacles liés à l’âge sur le marché du travail. On pourra s’identifier à d’autres chercheurs d’emploi qui ont une expérience, des références et des valeurs plus près des siennes.

On y trouvera surtout une équipe aguerrie, connaissant bien tous les pièges, toutes les peurs et tous les préjugés liés à l’âge ; on y travaillera avec une équipe qui sait comment contourner
ces obstacles.

Enfin, on y appliquera tous les bons moyens de mise en marché de ses compétences, en tenant compte de cette réalité :
40 ans ou plus.

Brisez l'isolement !

Joignez-vous à d’autres chercheurs d’emplois
de 40 ans et plus.

Appelez le Centre Eurêka afin d’obtenir un
rendez-vous pour participer sans obligation
à une séance d’information.

Des séances d’information ont lieu généralement
le mardi – renseignez-vous au (514) 937-8998.


Après les besoins de base (manger, boire, dormir) et les besoins de sécurité, le sentiment d’appartenance est l’un des besoins fondamentaux de l’être humain, dans l’échelle de Maslow*. La perte d’un emploi a souvent des répercussions immédiates sur la situation financière et sur la capacité de répondre aux besoins alimentaires et de l’habitation. Il ne faut cependant pas négliger cet autre besoin qu’est l’appartenance à un milieu de travail, un milieu social. Déjà coupé d’un certain réseau par la perte de son travail, le chercheur d’emploi ne doit surtout pas s’isoler.



*Selon Abraham Maslow, sociologue américain, les motivations d'une personne résultent de l'insatisfaction de certains de ses besoins. Les travaux de Maslow ont permis, vers 1950, de classer ces besoins en cinq niveaux, par ordre d'importance. Ce sont : 1) les besoins de base, 2) les besoins de sécurité, 3) les besoins d’appartenance, 4) les besoins d’estime et 5), les besoins de réalisation. Ce classement correspond à l'ordre dans lequel ils apparaissent à l'individu ; la satisfaction des besoins d'un niveau engendrant les besoins du niveau suivant.