Histoire d’une réussite
témoignage de monsieur Richard Nicol


Richard Nicol a plus de 40 ans lorsqu’il apprend, après dix-huit ans à l’emploi de Québec-Air, que ses services ne sont plus requis. Sa formation à l’École commerciale et des études à temps partiel dans le but d’obtenir un certificat en sciences comptables le dirigent vers du travail général en comptabilité.

Après cinq ans chez un courtier en douanes, trois ans chez Molson, trois ans chez Vidéotron comme employé contractuel, les portes se ferment un peu partout. Abolition de postes. C’était l’année 2000.

Le temps file. Bénéficiaire de l’Assurance-emploi, M. Nicol cherche du travail, rencontre des employeurs potentiels. Il fait tout pour dénicher du travail. Il se sent seul dans la bataille. Il perd confiance. Il doute de pouvoir trouver le travail qui correspond à ses qualités et à ses expériences professionnelles.

Emploi-Québec lui suggère les services en recherche d’emploi pour les 40 ans et plus offerts au Centre Eurêka. Oui, il accepte! Il fait les démarches nécessaires. «Ça fonctionne !». Il est accepté. Peu de temps après, il réalise que tout n’est pas perdu. Il faut reprendre confiance en soi, il faut poursuivre et se donner les bons outils afin d’arriver au but, trouver le travail qui lui convient… Entouré de personnes compétentes, il travaille à acquérir le nécessaire pour poursuivre avec succès.

En septembre 2001, il termine sa participation au Centre Eurêka. Il est mieux outillé qu’il ne l’a jamais été pour poursuivre ses démarches. Il continue. Mais, ça ne va pas toujours aussi rapidement qu’on le désire. Il persévère. Une fois l’atelier terminé, Richard se rend au Centre tous les jours. Il a besoin du soutien que lui apportent l’équipe et les autres participants. Il se sent moins seul. Il a repris confiance en lui. Il n’abandonne aucune démarche.

Après quinze longs mois parsemés de désespérance, Eurêka! Il postule sur une offre d’emploi qui paraît dans «La Presse». Il obtient une rencontre avec l’agence de placement qui le réfère au client, un cabinet d’avocats.

C’est en mars 2002 que M. Nicol se joint à l’équipe de Fasken, Martineau inc. Il terminera bientôt sa période de probation. Il est passé, en moins de trois mois, du poste d’agent de crédit à celui de responsable du service crédit et comptes à payer.

C’est un nouveau début pour Richard Nicol!

< Retour